Stérilité

Qu’elle soit appelée infertilité ou stérilité, l’absence de grossesse chez un couple en désir d’enfant est souvent un problème. Heureusement, des traitements existent, adaptés à l’origine de l’infertilité. Aujourd’hui, la plupart des formes de stérilité trouvent une réponse. Sans oublier qu’il reste la merveilleuse aventure de l’adoption, pour ceux qui le souhaitent.

 

La fertilité d’un couple est proportionnelle à son âge. Une femme d’une quarantaine d’années à moins de 50% de chance d’avoir un enfant ; dix ans plus jeune, ses chances sont de 75%. L’infertilité est globalement partagée dans le couple. Mais dans près de 10% des cas, l’origine de l’infertilité reste inexpliquée.

Les facteurs d’infertilité

La stérilité masculine provient de deux grandes causes : l’oligospermie et l’azoospermie. Dans l’oligospermie, les spermatozoïdes sont moins nombreux et peu mobiles. Plusieurs facteurs sont en cause dont l’âge, le tabac, et la pollution environnementale. Dans l’azoospermie, il n’existe pas de spermatozoïdes. Les origines de cette absence sont une malformation des testicules ou des canaux, voire un problème de production. Dans tous les cas, il peut également exister un problème hypophysaire.

L’infertilité féminine trouve essentiellement son origine dans deux problèmes : les troubles de l’ovulation et l’obstruction des trompes de Fallope.

Les troubles de l’ovulation ont différentes causes : problème hormonal, ménopause précoce, etc. L’obstruction des trompes de Fallope peut être totale ou partielle. Elle est souvent due à des infections sexuellement transmissibles. Parfois d’autres origines sont trouvées comme un fibrome, une endométriose, des malformations, etc.

 

Un diagnostic spécifique

La consultation s’impose lorsqu’un couple en désir d’enfant ne parvient pas à une grossesse malgré plusieurs mois de rapports sexuels réguliers. Le médecin informe le couple sur les mécanismes de reproduction, examine les deux partenaires, et peut proposer des examens complémentaires.

Parmi ces examens, le bilan d’infertilité est une étape conséquente pour la femme : questionnaire d’investigation, réalisation de courbes de température, bilan sanguin hormonal, échographie, hystérographie, biopsie, célioscopie, IRM…

Pour l’homme, il s’agit d’un spermogramme, d’une échographie, et d’un bilan sanguin hormonal.

 

Personnalisation de l’accompagnement

Face à la détresse de certains couples en désir d’enfant, la prise en charge et l’accompagnement personnalisé sont essentiels.

Si les recommandations sont nombreuses et variées en fonction de l’origine de l’infertilité, dans tous les cas, il est nécessaire de rassurer le couple et de le conseiller pour adopter une meilleure hygiène de vie.

Le traitement médical sera adapté en fonction de chaque cas. Stimulation ovarienne, procréation médicalement assistée, fécondation in vitro…  chacune de ses techniques comportant ses avantages et ses risques.

 

Une solide prise en charge

Si vous êtes concerné, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui vous informera sur les solutions proposées. Sachez également que certains traitements et examens sont pris en charge à 100%. Par exemple, la procréation médicalement assistée est remboursée jusqu’aux 43 ans de la femme, sous accord préalable.