Troubles du désir

Les troubles du désir sont plus communément appelés : baisse de la libido. C’est un des problèmes de couple le plus difficile à traiter.

Les sexologues ont remarqué une évolution dans leurs consultations. Dans les années 70-80, le motif principal de la consultation était la recherche du plaisir. Aujourd’hui, les principales raisons sont la baisse et la recherche du désir.

Cette baisse de la libido n’est pas toujours reconnue dramatique dans un couple qui vit ensemble depuis plus de 20 ans. Les rapports se sont raréfiés. Le couple peut fonctionner ainsi dans la mesure où il sait sur quoi la relation est fondée. Si un des conjoints souffre de ce manque de désir cela devient problématique.

 

Il faut consulter un médecin pour en parler.

Souvent, lorsqu’un des conjoints vient consulter pour manque de désir, cela cache un problème plus grave comme l’anorgasmie chez la femme ou des troubles d’éjaculation chez l’homme. Le manque de désir est souvent un problème qui en cache un autre.

La femme  peut souffrir d’une baisse hormonale au moment de sa ménopause, les rapports sexuels sont peut-être douloureux ou une prise de médicament coupe tous les élans.

Le manque de désir peut aussi être psychologique, des événements, des histoires personnelles peuvent agir et perturber les rapports. Ponctuellement, la fatigue et le stress n’aident pas à raviver le désir.

Au départ, les partenaires sont compréhensifs puis deviennent doucement impatients pour finir par en souffrir.

 

Le dialogue pour libérer les angoisses et à se déculpabiliser.

Le principal est de pouvoir en parler. Décider de le faire c’est accomplir un premier pas pour sortir de cette situation que le couple ne désirait pas. Au Centre Médical Auber, un sexologue vous écoutera seul ou en couple.

Il peut dans un premier temps vous rassurer en faisant exécuter quelques examens car des traitements médicamenteux peuvent résoudre les problèmes dans certains cas.

Il est possible de suivre une sexothérapie qui se fait entre quatre et douze séances

Le premier avantage de suivre cette sexothérapie est qu’elle peut avoir un effet aphrodisiaque. Beaucoup de choses non dites sont enfin formulées. Elle permet une réflexion sur la vie sexuelle quand le quotidien a séparé le couple.

 

Il est aussi important de préciser que des personnes souffrent du manque de désir parce qu’elles portent trop d’attention à ce qui est transmis par les médias et les films. La réalité du quotidien n’est pas ce que nous voyons partout.

Cette communication nous fait oublier que notre premier organe sexuel est le cerveau : on pourra toujours donner des médicaments à un homme pour qu’il soit plus performant, celui-ci n’aura une érection que s’il désire une personne.

 

La sexothérapie permet de dédramatiser des situations et de comprendre des traumatismes. Le sexologue n’est pas là pour vous donner le mode d’emploi d’une bonne sexualité mais il vous aidera à trouver la solution à vos problèmes.