Polyarthrite

Définition

Comme son nom le laisse supposer, la polyarthrite est une inflammation (-ite) de plusieurs (poly) articulations. Généralement, lorsqu’on parle de polyarthrite, on fait référence à la polyarthrite rhumatoïde (beaucoup plus rarement à la polyarthrite juvénile ou maladie de Still).

Cette maladie rhumatismale est extrêmement fréquente puisqu’elle touche environ 300 000 Français. Les femmes entre 25 et 50 ans sont beaucoup plus concernées que les hommes par cette maladie.

Il s’agit d’une maladie auto-immune, c’est-à-dire que l’organisme s’attaque à ses propres articulations.

 

Symptômes

Cette forme d’arthrite chronique se traduit par une inflammation avec tous les symptômes qui la caractérise :

  • chaleur et rougeur des articulations,
  • gonflement (œdème), notamment au niveau des doigts, des poignets, de la main ou des pieds (il existe d’autres localisations mais elles sont beaucoup moins fréquemment touchées).

Les douleurs peuvent faire une apparition progressive ou soudaine, mais elles sont systématiquement symétriques, affectant aussi bien le côté droit que le côté gauche.

Les douleurs surviennent la nuit et il faut plus d’une demi-heure pour soulager la raideur présente au réveil.

Au fil du temps, ce rhumatisme inflammatoire chronique peut dégénérer et atteindre n’importe laquelle des articulations suivantes : hanches, genoux, épaules, coudes ou vertèbres cervicales.

 

Diagnostic

Le diagnostic repose sur un examen clinique qui permet au médecin d’observer les symptômes.

Il est ensuite confirmé par la réalisation d’analyses sanguines qui vont notamment permettre de retrouver (8 fois sur 10) le facteur rhumatoïde qui est caractéristique de la polyarthrite rhumatoïde, des anticorps antinucléaires (présents 6 fois sur 10) et tous les signes d’une inflammation.

Des examens radiologiques peuvent être pratiqués, essentiellement pour évaluer l’évolution de la polyarthrite dans le temps (on compare les clichés entre eux).