L’acné du nourrisson

Des boutons disgracieux qui envahissent le visage de bébé ? On parle généralement d’acné du nourrisson. Une appellation un peu galvaudée qui englobe en fait des affections différentes. Etat des lieux et mise au point.

 

Qu’est-ce que l’acné du nourrisson ?

« L’acné du nourrisson est le résultat d’un développement trop important des glandes sébacées », nous explique le Vulgaris Médical. D’où l’apparition de petite boutons, généralement sur le visage. Très courante, cette affection apparaît dès les premières semaines de vie du bébé, mais reste néanmoins bénigne. D’ailleurs, on parle abusivement d’acné, puisque dans la majorité des cas, les lésions n’ont rien à voir avec de l’acné telle que l’on peut la rencontrer chez l’adolescent.

 

Comment reconnaître une acné du nourrisson?

De petits boutons rouges ou roses se logent sur les joues, le menton, le nez, parfois le front. La peau est généralement grasse. Plus ou moins étendue, les plaques de boutons forment un relief au-dessus de la peau. Inesthétique, l’acné du nourrisson n’est en revanche pas douloureuse pour l’enfant et les boutons ne démangent pas (contrairement à l’eczéma par exemple).

 

Quels traitements ?

L’acné du nourrisson sous sa forme la plus courante ne nécessite aucun traitement. Elle disparaîtra spontanément quand bébé aura quelques mois. En revanche, en cas d’affection plus étendue, si les boutons persistent au-delà de l’âge de 6 mois, si les pustules ressemblent à une véritable acné (points noirs apparents par exemple), ou encore s’il y a surinfection (en cas de grattage), il faut consulter un dermatologue. En cas d’acné avérée, le médecin mettra en place un traitement comme il le ferait pour une acné chez un adolescent.

 

Quels soins d’hygiène au quotidien ?

Le peau des bébés est fragile et nécessite l’usage exclusif de produits adaptés. Pas question de lui nettoyer le visage avec un produit « décapant », au prétexte qu’elle est luisante et grasse. Au contraire, il est préférable de favoriser les lavages doux, avec un savon sans savon, spécifiquement formulé pour les nourrissons. Si bébé a quelques boutons, évitez l’usage de crèmes grasses, qui ne feront qu’accentuer le problème. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de la santé ou de la petite enfance (pharmacien, puéricultrice, pédiatre…).