La fièvre du nourrisson

La température normale moyenne du corps humain  est 37 °C. La fièvre correspond à une élévation de la température corporelle  au-delà de 38°C.

C’est une réponse de l’organisme qui cherche à se défendre face à une situation particulière : infection, poussée dentaire, vaccination… La fièvre est le plus souvent bénigne et régresse spontanément en 2 ou 3 jours. Plus rarement, elle peut survenir dans des situations urgentes, c’est pourquoi il est nécessaire de connaître les signes d’alerte.

Avant de parler de fièvre, il faut l’authentifier. Il ne suffit pas de mettre une main sur le front, mesurer la température est indispensable. Pour cela vous pouvez utiliser un thermomètre par voie rectale ou auriculaire (dans l’oreille, moins fiable chez le petit enfant).

Il  n’est en général  pas utile de consulter un médecin tout de suite. La fièvre est normale et bénigne au cours de nombreuses situations banales chez le nourrisson : poussée dentaire, infections virales… Elle régressera alors spontanément.

 

Quand consulter pour une fièvre ?

  • un nourrisson de moins de trois mois ;
  • une fièvre qui dure plus de 2 jours
  • la fièvre réapparaît alors qu’elle avait cessé depuis plus de 24 heures ;

Certaines situations imposent en revanche une consultation urgente :

  • une température supérieure à 39 °C
  • une dégradation de l’état général (refus de l’alimentation et de la boisson, enfant grognon, somnolent)
  • de forts maux de tête, une raideur de la nuque ;
  • une déshydratation  (bouche sèche, couches peu ou pas mouillées)
  • de la diarrhée  ou des maux de ventre
  • une difficulté à respirer
  • une « tâche » rouge inhabituelle apparue sur la peau

Si votre enfant souffre d’une maladie chronique, s’il a moins de 3 mois ou qu’il est né prématurément,  il est plus fragile. Soyez encore plus vigilant.

 

Comment traiter la fièvre ?

Si la fièvre est <38.5° et que votre enfant la tolère bien (joue, mange, boit, se comporte normalement) il n’est pas nécessaire de faire baisser la température. Il s’agit d’un mécanisme de défense qui aide l’organisme à lutter  contre un virus par exemple. Ce n’est pas dangereux pour l’enfant.

A contrario, il faut faire baisser la température si elle dépasse 38.5°C, si votre nourrisson a moins de 3 mois ou s’il a déjà souffert de convulsions fébriles.

La pièce ne doit pas être surchauffée et il ne faut pas trop couvrir l’enfant. Pour lutter contre la déshydratation induite par la transpiration, proposez-lui régulièrement de l’eau fraiche ou son biberon de lait.

Vous pouvez donner à votre enfant un traitement antipyrétique (médicament qui agit contre la fièvre).

Le paracétamol est le traitement le plus adapté. Il est disponible sans ordonnance. Vous pouvez- le donner en solution buvable, sachet ou suppositoire adapté à l’âge et au poids de votre enfant (consulter la notice ou demander conseil au pharmacien ou au médecin en cas de doute). La prise peut se faire toutes les 4 à 6 heures.

Evitez de donner de l’ibuprofène. Il s’agit d’un anti-inflammatoire efficace contre la fièvre. Mais il diminue un peu les défenses immunitaires et risque d’aggraver une infection bactérienne. En cas de varicelle, ne donnez JAMAIS d’aspirine. Il existe un risque rare mais grave de déclencher un syndrome de Reye.

Enfin, n’alternez pas deux traitements différents.