La conjonctivite

Si vos yeux sont rouges, irrités, peut-être souffrez-vous d’une conjonctivite ? Selon sa cause, virale, allergique, ou bactérienne, la conjonctivite est traitée différemment.

La conjonctive est la membrane qui recouvre la face antérieure de l’œil et l’intérieur des paupières. Son inflammation, la conjonctivite, entraîne une rougeur du blanc de l’œil, des irritations, et parfois des douleurs. Très fréquente au printemps dans un contexte allergique, ou en hiver dans le cadre des infections virales, elle reste toutefois sans danger en l’absence de complication.

 

Quand l’œil voit rouge

La conjonctivite se manifeste par plusieurs symptômes localisés à l’œil comme les irritations et les démangeaisons, les rougeurs, un écoulement, les paupières collées, et une vision brouillée.

A l’origine de la conjonctivite, on retrouve deux causes principales.

La conjonctivite allergique : elle débute généralement au printemps. Souvent associée à une rhinite, les deux yeux sont atteints. Elle survient suite à un contact avec des allergènes :  pollens de graminées, d’arbres ou d’herbacées. Les yeux démangent, sont gonflés et larmoyants.

La conjonctivite virale : plusieurs virus peuvent être à son origine. Certains sont très contagieux, au point d’entraîner une épidémie au sein de collectivités. La conjonctivite virale touche le plus souvent les deux yeux.

Moins fréquemment, on peut aussi rencontrer la conjonctivite bactérienne. Elle ne touche généralement qu’un œil.

 

Que faire ?

Dans le cas de la conjonctivite allergique, l’éloignement de l’allergène accélère la guérison.

La plupart des conjonctivites guérissent avec des soins locaux, collyre ou crème ophtalmique. Mais, si l’infection se propage à la cornée, il existe un risque de baisse de la vision. La consultation est alors impérative.

Pour soulager les symptômes désagréables, pensez à nettoyer vos yeux avec du sérum physiologique matin et soir, et à retirer vos lentilles de contact, si vous en portez. Si vos paupières sont collées le matin, une compresse imbibée d’eau tiède vous aidera à décoller vos cils. Enfin, évitez de frotter vos yeux, lavez-vous les mains avant et après tout contact avec vos yeux.

 

Les traitements adaptés

Si vous souffrez pour la première fois d’une conjonctivite, un rendez-vous chez votre médecin ophtalmologue s’impose. Ce spécialiste saura rapidement détecter l’origine de votre conjonctivite et choisir le traitement le mieux adapté à votre cas.

L’automédication peut s’avérer dangereuse, car certains collyres sont déconseillés en cas de glaucome, et des crèmes à base de cortisone peuvent aggraver la conjonctivite quand elle est d’origine infectieuse.

Votre spécialiste vous proposera un traitement spécifique. Les collyres antibiotiques ne sont pas systématiquement employés. Parfois un sérum physiologique accompagné d’un antiseptique sera suffisant. Chez le nourrisson, par contre, la conjonctivite aiguë doit être systématiquement traitée par un antibiotique local.

Enfin, si vous souffrez de conjonctivite, en attendant votre guérison totale, pensez aux autres. Des règles simples d’hygiène éviteront de contaminer votre entourage, comme un lavage des mains avant et après chaque soin, l’utilisation de mouchoirs jetables, le changement fréquent des draps, taies d’oreiller et linge de toilette.