La cataracte

Opacification partielle ou totale du cristallin, la cataracte est le plus souvent liée au vieillissement. Elle entraîne une gêne visuelle qui peut aller jusqu’à la cécité. Fréquente dans les pays en développement, elle touche en France la population âgée et débouche le plus souvent sur une intervention chirurgicale.

Avec l’âge, la protéine qui compose le cristallin de l’œil se modifie. Mais d’autres facteurs sont également en cause dans la survenue de la cataracte dont le tabac, l’alcool, les traitements à base de cortisone, les UV, le diabète, et une forte myopie. Parfois également, la cataracte peut être d’origine traumatique, liée à un choc, ou congénitale, présente dès la naissance.

 

Un phénomène insidieux

En dehors des causes traumatiques pour lesquelles l’apparition des troubles est brutale, les symptômes de la cataracte se développent généralement sur de nombreuses années, de façon insidieuse. Peu à peu, le cristallin de l’œil devient trouble, ce qui provoque une baisse progressive de la vision. Lorsque la cataracte est légère, il est parfois difficile de distinguer les premiers signes. On peut constater une vision floue, des petits points dans le champ de vision, une baisse de l’acuité visuelle, des éblouissements, une mauvaise perception des contrastes et des reliefs, et une gêne à la lecture.

 

L’étape du diagnostic

Lorsque ces signes sont présents, une consultation auprès du médecin ophtalmologue est conseillée. Le spécialiste diagnostique la cataracte à l’aide d’un examen basé sur l’ophtalmoscope. Cet instrument permet une observation précise et détaillée des yeux. Une fois diagnostiquée, la cataracte est surveillée afin d’évaluer son retentissement. Une intervention chirurgicale n’est proposée que lorsque la cataracte devient gênante dans les activités quotidiennes en empêchant, par exemple, la conduite automobile ou la lecture.

 

Les traitements proposés

Si vous ne souffrez d’aucun symptôme et que la cataracte qui vous a été diagnostiquée n’a pas d’impact sur votre vue, un traitement est inutile.

Si elle est gênante, au premier stade d’une cataracte, il peut vous être proposé des lunettes ou de vous équiper de lumières plus vives pour la lecture, par exemple. Si au bout de plusieurs années, votre cataracte évolue et s’aggrave, alors le spécialiste vous proposera une intervention chirurgicale.

 

L’opération chirurgicale

Généralement, en cas d’atteinte des deux yeux, un premier œil est opéré d’abord, puis le second, quelques semaines ou mois plus tard. L’opération chirurgicale a pour but l’extraction du cristallin opacifié afin de rétablir la transparence, et le remplacement du cristallin par une lentille artificielle.

Cette intervention fréquente, se pratique généralement en ambulatoire. L’anesthésie est locale, la plupart du temps par des gouttes anesthésiantes dans l’œil à opérer, et l’intervention dure moins d’une heure. La vue doit normalement s’améliorer rapidement, s’il n’existe pas de problème particulier ou de complication. La reprise des activités quotidiennes et professionnelles s’effectue au plus tard au bout de quinze jours.