Fatigue oculaire

Lire, travailler sur ordinateur, ou regarder la télévision, peut à la longue générer de la fatigue oculaire. Apparaissent alors des troubles de la vue, des maux de tête, et une sensation de malaise. Que faire ?

La fatigue oculaire est un phénomène très courant. Les écrans sont désormais partout, au travail, et même dans les loisirs. Ce sont eux qui, la plupart du temps, occasionnent gêne, céphalée, et malaise. Heureusement, il est possible de prévenir et d’agir.

 

Signe de surmenage

La fatigue oculaire est un signal d’alerte, un signe de surmenage, qui nous indique qu’il faut stopper ou ralentir le rythme. S’il se produit après avoir passé de longues heures devant la télévision ou un écran d’ordinateur, alors il convient de laisser les yeux se reposer.

De même, la lecture attentive de textes aux caractères de petite taille, sous un éclairage mal adapté, peut occasionner une fatigue oculaire.

Dans tous les cas, si des céphalées et des malaises apparaissent, c’est que vos yeux réclament un peu de repos.

 

La détente des yeux

Lorsque ces maux apparaissent, il est important d’arrêter l’activité visuelle qui les a occasionnés. Ce sera facile, si c’est à domicile ou lors d’un loisir, comme un excès de télévision ou de lecture ludique.

Par contre, si la fatigue visuelle a été générée dans un cadre professionnel, lors d’un travail sur écran d’ordinateur, par exemple, ce sera plus délicat. C’est pourquoi, il est important de prévenir la fatigue oculaire, et d’anticiper, en adoptant des gestes simples.

 

Agir et réagir

Il faut d’abord s’assurer que la fatigue visuelle n’est pas due à des troubles préexistants comme une myopie, une presbytie, ou un astigmatisme, par exemple. Une consultation auprès d’un médecin ophtalmologue aura été préalablement effectuée.

Si l’origine n’est pas liée à un défaut visuel, alors, il faut organiser son espace de travail au mieux pour éviter la fatigue oculaire.

Dans le cadre d’un travail sur ordinateur, il est important de régler la luminosité de l’écran en l’adaptant à la lumière ambiante, sélectionner des caractères sombres sur un fond clair, et orienter l’écran de l’ordinateur pour qu’aucune lumière parasite ne se reflète.

Pour un travail sur un document, il convient de se munir d’une lampe d’appoint pour mieux éclairer le papier.

 

Organiser son environnement

Il est souhaitable également, d’organiser son espace de travail, son environnement, afin de préserver ses yeux. Pour cela, il est conseillé de veiller à ce que la pièce soit bien aérée et que l’air soit régulièrement renouvelé. La mise en veille ou la fermeture d’appareils électriques ou électroniques non utilisés, comme l’imprimante, le photocopieur, un ordinateur, ou une lampe, est recommandée.

Enfin, pour lutter contre la déshydratation et la fatigue des yeux, il faut penser à boire beaucoup d’eau, et alterner le travail sur écran avec d’autres activités de façon à quitter l’écran des yeux au moins dix minutes chaque heure.

Si malgré ces conseils pratiques, la fatigue oculaire est toujours présente, une visite chez le médecin ophtalmologue est recommandée.