DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est un trouble visuel qui atteint les personnes de plus de cinquante ans. Il se manifeste par une perte progressive de la vision centrale qui entraîne un handicap important.

La DMLA tire son origine de la dégénérescence de la macula. Située au fond de l’œil, la macula contient des photorécepteurs qui assurent l’acuité visuelle, et une bonne vision centrale. La dégénérescence maculaire liée à l’âge existe principalement sous deux formes, dont les conséquences diffèrent notamment pour le traitement.

 

La DMLA dite humide

La forme de la DMLA dite humide, est aussi appelée DMLA exsudative ou néo-vasculaire.  Dans cette forme, le trouble survient en raison de l’apparition de vaisseaux sanguins sous la rétine. Ces nouveaux vaisseaux, par leur fragilité, occasionnent des lésions à la rétine. Hémorragies rétiniennes, soulèvement de la rétine, vont alors provoquer rapidement une perte de la vision centrale.

Heureusement, un traitement existe pour cette forme, permettant de ralentir ce processus de lésion de la rétine. Mais malheureusement, la guérison totale et définitive n’est pas encore à l’ordre du jour.

 

La DMLA dite sèche

Cette DMLA dite sèche ou atrophique, évolue moins rapidement que la DMLA humide. Le trouble provient, dans cette forme, de l’atrophie ou de la disparition progressive des photorécepteurs situés dans la macula. La perte de la vision centrale n’arrivant qu’au bout d’une dizaine d’années, la lenteur du processus permet à la personne une relative adaptation à cet handicap. Malheureusement, il n’existe pas encore aujourd’hui de traitement de cette forme de DMLA.

Des formes mixtes de DMLA sont parfois observées. Il s’agit d’une forme dite sèche qui précède une forme dite humide. Mais, ces formes mixtes sont assez rares.

 

Un diagnostic rapide

Selon la forme de la DMLA (humide ou sèche) et en fonction du stade de son développement, les signes peuvent être d’abord discrets.

Au début apparaît une gêne à la lecture, une baisse de l’acuité visuelle, une petite déformation des objets rectilignes qui sont vus concaves ou convexes. Puis, la vision centrale montre des points ou des taches noires. Dans tous les cas, une consultation chez un médecin ophtalmologue s’impose.

Le spécialiste réalisera des examens permettant de diagnostiquer la DMLA et sa forme. En fonction du stade de la dégénérescence, il proposera un traitement adapté.

 

Peut-on prévenir la DMLA ?

Le grand âge, le tabac, des antécédents familiaux connus, la cataracte, l’hypertension artérielle, et l’obésité, font partie des facteurs de risques liés à l’apparition de la DMLA.

Pour prévenir la survenue de cette dégénérescence, quelques conseils peuvent être mis en pratique, simplement, comme, arrêter de fumer, éviter la surcharge pondérale, combattre l’hypertension artérielle si on en est atteint, et manger équilibré.

Une nourriture saine, à base de légumes, de fruits, et de poissons riches en omégas 3, est une alliée pour une bonne santé.