Le diabète des yeux

Le diabète, trouble métabolique chronique, a des conséquences lourdes sur l’état général. Il peut également entraîner des problèmes et des défaillances de certains organes. Les yeux font parties des cibles préférentielles d’un diabète non traité.

Les causes sont différentes selon son type. Le diabète de type 1 se caractérise par une quantité insuffisante d’insuline. Le diabète de type 2 provient du fait que le corps ne parvient pas à utiliser l’insuline de manière efficace.

 

Les différents diabètes

Deux types de diabète existent, et concernent des personnes différentes en terme d’âge et de profil de santé.

Le diabète de type 1 : c’est une maladie considérée comme auto-immune. Certaines cellules du pancréas, responsables de la production d’insuline, sont détruites par le système immunitaire. Le corps ne peut plus créer d’insuline. Ce diabète apparaît le plus souvent dans l’enfance.

Le diabète de type 2 : le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou le corps ne parvient plus à l’utiliser efficacement. Ce diabète concerne davantage les personnes âgées ou en surpoids.

 

 

Les conséquences sur les yeux

Les personnes atteintes de diabète peuvent en subir des conséquences au niveau de leur état général et dans des organes spécifiques. Les yeux sont fréquemment sujets à des complications du diabète.

On n’y pense pas forcément, mais le diabète peut fragiliser l’œil et en particulier la rétine. C’est une complication qui peut être silencieuse, puisque la personne ne ressent ni gêne ni douleur dans les yeux. Les troubles de la vue n’apparaissent que tard.

 

La rétinopathie diabétique

Cette maladie qui touche la rétine, c’est-à-dire la fine membrane qui recouvre le fond de l’œil, est la rétinopathie diabétique. Elle se développe lorsque les petits vaisseaux sanguins de la rétine sont endommagés par l’hyperglycémie. Fragilisés, ils laissent passer un peu de sang. La rétinopathie diabétique peut apparaître après plusieurs années d’évolution du diabète, surtout si la glycémie n’est pas équilibrée.

Non traitée, cette complication du diabète localisée aux yeux peut conduire à une perte progressive de la vue.

 

Un dépistage annuel

Lorsque l’on est diabétique, le seul moyen de vérifier que ses yeux ne sont pas atteints est de se faire dépister chaque année. Détectée précocement et traitée rapidement, il est possible de ralentir la progression de cette complication.

Le médecin ophtalmologue peut utiliser deux techniques pour détecter une rétinopathie.

Le fond d’œil : cet examen nécessite une dilatation des pupilles à l’aide de gouttes pendant environ vingt minutes. Non douloureuse, cette technique entraîne toutefois une gêne dans la vision pendant quelques heures, en raison de la dilatation de la pupille. Il convient d’être accompagné et de se munir de lunettes de soleil.

La rétinographie : pour cet examen, une photographie de la rétine est prise. Le cliché est ensuite lu et interprété par un spécialiste. Si une anomalie est détectée, un rendez-vous avec le médecin ophtalmologue est nécessaire.