Hyperactivité

Ce trouble du comportement, de plus en plus décelé chez les enfants, est reconnu comme étant un trouble psychiatrique mais aussi neurocomportemental. Aujourd’hui, on parle de TDAH, c’est à dire de Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité.

Il se rencontre partout dans le monde et dans tous les milieux. Il est de plus en plus connu parce que de plus en plus mis en avant par les médias. Cependant, on trouve une forte disparité entre les cultures. Seulement 2% des enfants sont diagnostiqués hyperactifs dans les milieux asiatiques et 10% chez les américains.

 

Qui sont les hyperactifs ?

On pense avant tout aux enfants qui souffrent de problème d’attention, qui perturbent une classe en ne tenant pas en place et qui épuisent ou désespèrent leur parents.

Pendant longtemps, on a cru que les garçons étaient plus touchés parce qu’ils faisaient plus facilement preuve de violence. Mais en fait, ce trouble du comportement touche autant les garçons que les filles.

On estime que 3 à 7 % des enfants en France sont hyperactifs. Les adultes quant à eux sont concernés entre 4 à 5%. Environ un tiers des enfants ne le seront plus en vieillissant grâce aux apprentissages et à des moyens de compensation.

 

Comment arrive-t-on au diagnostic de lhyperactivité ?

Pour ce qui est de l’enfant, il commence à avoir des problèmes dès la première année de sa vie. Il pleure plus que les autres, reste énervé plus longtemps et il dort moins qu’un enfant normal.

C’est vers 6 ans qu’il commence à montrer le plus de symptômes. On sent qu’il manque d’attention, qu’il a du mal à se concentrer, qu’il a des difficultés à obéir. Il connaît, par la suite des problèmes scolaires et des grosses difficultés en classe. En fait, il montre trois symptômes qui sont une activité motrice désordonnée et excessive, trop d’impulsivité et des troubles de l’attention.

L’adulte hyperactif souffre aussi d’une grande agitation dans sa vie quotidienne. Celle-ci est le plus souvent désorganisée. Il entame mille choses à la fois mais finalement ne gère plus rien. Il lui arrive d’oublier pourquoi il sort de chez lui. Il a souvent l’impression d’avoir le cerveau en ébullition et s’investit dans une multitude d’activités secondaires sans établir de priorité. Il souffre d’impatience, a du mal à se détendre et  a des troubles de sommeil.

 

D’où vient ce TDAH ?

L’hyperactivité est une maladie neurologique : dans certaines zones du cerveau, la transmission se fait mal à cause d’un manque de sérotonine qui est un neurotransmetteur et un excès de dopamine.

 

Le traitement

Cette maladie psychiatrique est plus facile à diagnostiquer chez les enfants. Les parents sont plus impliqués et font preuve de motivation. Pour les adultes, le problème est plus délicat, ils résolvent quelque fois leur agitation en devenant dépendants à certaines substances.

Pour traiter ce trouble, le Centre Médical Auber est parfait. Il y a, en effet, besoin de plusieurs approches et d’une équipe de spécialistes. Le Centre propose tous les intervenants et tous les médecins nécessaires.

Pour l’enfant, il existe la Ritaline qui est normalement un stimulant mais son action calme les personnes hyperactives. Ce médicament aide l’enfant à se concentrer, il améliore ses capacités intellectuelles, il retrouve un cursus normal. Mais il doit quand même être encadré par un psychiatre et un neurologue.

L’adulte doit accepter de suivre une psycho-éducation qui lui permettra de faire l’apprentissage de nouveaux mécanismes à effets bénéfiques.