Les hémorroïdes

Anatomiquement, les hémorroïdes correspondent aux réseaux sanguins du rectum. Mais dans le langage courant, on appelle « hémorroïdes » l’ensemble des troubles qui peuvent toucher le réseau externe, situé sous la peau sur le bord externe de l’anus, ou un réseau interne situé plus profondément sous la muqueuse du canal anal jouant un rôle dans la continence fécale.

Ces troubles sont très répandues et touchent autant les hommes que les femmes. Elles sont plus fréquentes entre 40 et 65 ans. Elles sont en général bénignes et passagères, mais peuvent entraîner une gêne importante dans la vie quotidienne : douleurs, brûlures, démangeaisons, suintements, sensation de pesanteur au niveau de l’anus, saignements d’importance variables, prolapsus des hémorroïdes internes vers l’extérieur de l’anus, ou plus rare, la thrombose des hémorroïdes externes (tuméfaction bleutée très douloureuse d’apparition brutale).

Le traitement médical et le suivi de règles hygiéno-diététiques adaptés permettent de soulager le patient lors de la crise hémorroïdaire. Au-delà de l’inconfort ressenti invitant à consulter, il est important de faire vérifier que le saignement anal provient bien d’hémorroïdes et non d’une autre maladie. Cet examen proctologique indolore se pratique en utilisant un anuscope, un petit tube métallique cylindrique muni d’un système optique, permettant de visualiser l’intérieur de l’anus.

En cas de persistance des symptômes, le médecin peut vous proposer une intervention sur le réseau hémorroïdaire touché. Plusieurs techniques sont possibles dont certaines peuvent être effectuée en consultation, sans anesthésie ni préparation. Il a pour but d’obtenir une fibrose cicatricielle des hémorroïdes soit par endoscopie (ligatures élastiques, injections sclérosantes, photo ou électrocoagulation, cryothérapie…) ou soit chirurgical (hémorroïdectomie (les paquets hémorroïdaires sont enlevés).