Les ulcères

Un ulcère gastroduodénal est une plaie profonde de la forme d’un petit cratère creusé dans la paroi de l’estomac ou du duodénum. Cette plaie se produit quand le système de protection de la muqueuse gastrique est insuffisamment efficace contre les sucs gastriques acides agressifs.

L’ulcère gastroduodénal peut se manifester par des douleurs abdominales (épigastriques à titre de crampes à distance des repas, ou plus atypiques comme une douleur sous les côtes ou une douleur non calmée par la prise alimentaire…) ou être asymptomatique.

Le diagnostic repose essentiellement sur l’endoscopie digestive (un examen visuel pratiqué par le gastroentérologue) associée à des biopsies pour exclure un cancer et pour rechercher Helicobacter pylori, principal responsable d’ulcères. Le gastroentérologue dispose aussi d’un test respiratoire à l’urée pour détecter la présence de cette bactérie dans l’estomac.

Les principaux responsables d’ulcère sont Helicobacter pylori, la prise de certains médicaments (anti-inflammatoires de la famille des AINS, aspirine…), certaines pathologies lourdes ou des facteurs génétiques prédisposant.

Le tabac, l’alimentation trop acide ou fortement épicés, la consommation importante de café, de thé ou d’alcool et le stress sont des facteurs favorisants de récidives des ulcères.

En complément des règles hygiéno-diététiques adaptées, la prise en charge repose sur la prise d’un antiacide favorisant la cicatrisation de l’ulcère, associée à des antibiotiques en cas de présence d’Helicobacter pylori, et sur une certaine vigilance face aux éventuels signes de complication.

La complication la plus fréquente, c’est l’hémorragie digestive. Elle se manifeste soit par des saignements minimes mais chroniques, entraînant une carence en fer et une anémie ; ou soit par un saignement aigu (vomissements de sang par la bouche et/ou émission de sang dans les selles) nécessitant des soins urgents.

La perforation complète de la paroi du tube digestif est une complication beaucoup moins fréquente mais nécessitant une intervention chirurgicale en urgence. Elle se manifeste par de violentes douleurs abdominales (associées à un pouls rapide, des nausées et vomissements, ventre dur…) qui s’aggravent rapidement en péritonite.