Traitement de l’acné

De la peau grasse à l’acné il n’y a parfois qu’un pas. Inesthétique et généralement mal vécue, l’acné est pourtant une maladie de peau courante… sur laquelle circulent quelques idées reçues. Et si nous démêlions le vrai du faux ?

 

« On peut développer une acné à l’âge adulte ».

Vrai. Même si 80% des acnés se déclarent à l’adolescence (avec l’entrée dans la puberté) et tendent à disparaître vers 20-30 ans, il n’est pas impossible de souffrir de cette maladie de peau à l’âge adulte, notamment sous l’impact de variations hormonales. On parle alors d’acné tardive. Les femmes sont alors plus particulièrement visées et peuvent subir des poussées acnéiques à certains moments de leur cycle, pendant une grossesse ou à la ménopause… dès que les hormones s’en mêlent en somme. Certaines pilules contraceptives peuvent également avoir un effet sur l’acné, soit en l’améliorant, soit en l’aggravant.

 

« L’acné s’améliore au soleil ».

Faux. En apparence toutefois, la peau peut paraître plus belle après les vacances, car les boutons sont asséchés et le bronzage « camoufle » les petites cicatrices. Néanmoins, l’accalmie est généralement de courte durée et l’acné revient de plus elle quelques semaines après les vacances. Pourquoi ? Parce que le soleil a tendance à épaissir la surface de la peau. Résultat, les pores se bouchent plus facilement ce qui engendrent de nouveaux boutons. Chez certaines personnes, le soleil peut même être directement responsable d’une poussée d’acné (acné du soleil). La bonne parade est d’utiliser un écran antisolaire total à chaque exposition.

 

« Seul un dermatologue peut prescrire un traitement de fond ».

Vrai. Vous pourrez facilement trouver en GMS ou en pharmacie des produits d’hygiène spécialement formulées pour les peaux à problèmes (les peaux grasses) et/ou acnéiques. Mais ces produits ne traitent pas en profondeur, ils tendent seulement à améliorer l’aspect de l’épiderme. En cas d’acné sévère et entendue, il est préférable de consulter une dermatologue, qui pourra orienter vers des traitements seulement disponibles sur prescription médicale. Des médicaments qui seront pris par voie orale peuvent aussi être prescrits en cas d’acné sévère. Le dermatologue mettra en outre en place un suivi, car les améliorations de l’état de la peau peuvent prendre plusieurs semaines.

 

« Les lavages décapants permettent de réduire l’acné ».

Faux. Au contraire plus vous décapez la peau avec des produits agressifs, plus vous favorisez l’acné, car la peau sécrète plus de sébum en réaction à l’agression. Néanmoins, une peau acnéique a besoin d’être lavée en profondeur tout comme elle a besoin d’être hydratée. Orientez-vous vers des produits spécifiques qui nettoieront sans irriter ni agresser. Votre dermatologue ou votre pharmacien pourront vous conseiller.