L’eczéma

Le nombre de consultation en dermatologie pour des cas d’eczéma n’a cessé d’augmenter ces 20 dernières années. Une maladie de peau en constante évolution et qui touche en priorité les enfants.

 

Inflammation et démangeaisons

L’eczéma est une maladie de peau qui se caractérise par des lésions squameuses couvertes de vésicules, parfois purulentes, accompagnées de démangeaisons vives. L’eczéma peut se présenter par plaques ou être plus diffus. Il évolue généralement par poussées, entrecoupées de périodes de rémission.

 

Les enfants en ligne de mire

L’eczéma touche en priorité les enfants, parfois même les nourrissons. La majorité des eczémas se déclarent en effet avant l’âge de 5 ans. Bien souvent, les enfants développent une forme d’eczéma qui se combine avec d’autres troubles allergiques, notamment l’asthme. Cette forme d’eczéma s’appelle eczéma atopique. Les poussières, les poils d’animaux et d’autres allergènes courants peuvent être à l’origine du problème ou l’augmenter. Cette forme d’eczéma a tendance à disparaître plus ou moins spontanément quand l’enfant grandit.

 

Des origines allergiques

Dans 80% des cas, l’eczéma est d’origine allergique, on parle d’eczéma de contact ou d’eczéma allergique. Les produits chimiques et industriels présentent des risques d’allergies importants, et on retrouve souvent des réactions aux mêmes allergènes chez les patients (métaux non précieux, produits utilisés dans l’industrie textile, certains médicaments (pommades) ou produits cosmétiques…).

 

Des traitements ciblés

Chaque forme d’eczéma nécessite un traitement ciblé. Pour soulager les symptômes, mais surtout pour déterminer l’origine de l’irritation et agir en conséquence. En cas d’eczéma de contact par exemple, le médecin orientera vers un allergologue pour effectuer une batterie de tests et déterminer les allergènes en cause dans le déclenchement de l’eczéma. Il fois l’allergène trouvé, il faut ensuite veiller à éviter tout contact pour ne pas déclencher de nouvelles poussées. Le traitement consiste ensuite en l’application de crèmes à base de corticoïdes, parfois couplées avec des antihistaminiques, pour éliminer les lésions. Ces traitements sont prescrits par le dermatologue et doivent être poursuivis en cure. Ils n’empêchent pas survenue de nouvelles poussées.

 

Evolution et complications

La principale complication de l’eczéma de contact est la surinfection. Il convient donc de consulter rapidement en cas de doute : étendue des lésions, aspect très purulent, croûtes très épaisses… Chez les enfants atteints d’eczéma atopique couplé avec une allergie respiratoire ou alimentaire, le suivi médical doit être régulier.