La péricardite

La péricardite désigne une inflammation quel qu’en soit l’origine qui touche le péricarde. Le péricarde est une enveloppe externe du cœur constituée de deux feuillets : un adhérant au myocarde (le muscle du cœur) ; et l’autre au contact des structures anatomiques entourant le cœur. Entre les deux feuillets, l’espace péricardique contient une faible quantité de liquide servant de lubrifiant naturel pour faciliter les mouvements du cœur.

La péricardite peut avoir différente origine : infectieuse (bactérie, virus ou mycose), auto-immun e(polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé), tumorale…Elle peut aussi survenir à la suite d’une crise cardiaque, d’une intervention chirurgicale cardiaque ou d’une blessure thoracique grave, suite à un traitement par radiothérapie ou avec la prise de certains médicaments qui affaiblissent le système immunitaire.

La douleur thoracique est un symptôme important mais inconstant qui est généralement présente au cours des péricardites d’origine infectieuse et dans celles liées à un processus auto-immun. Typiquement, la douleur de la péricardite est généralement aggravée par l’inspiration, la toux et les changements de position.

L’évolution d’une péricardique se fait, dans la majeure partie des cas, vers la guérison sans séquelles. Cependant, deux complications graves sont à craindre : la tamponnade correspondant à la compression des cavités cardiaques par le liquide sous pression dans le péricarde, empêchant ainsi le cœur de se remplir correctement ; et la péricardite constrictive correspondant à l’épaississement des feuillets, gênant ainsi l’expansion des cavités et leur remplissage.