Endocardite

En cas de facteurs de risque de développer une endocardite, toute chirurgie (aussi minime soit-elle) sera mené sous couvert d’un traitement antibiotique adapté, appelée antibioprophylaxie.

L’endocardite désigne une inflammation quel qu’en soit l’origine qui touche l’endocarde. L’endocarde est la mince membrane au contact du sang qui tapisse la face interne des quatre cavités cardiaques et qui participe aussi à la constitution et au bon fonctionnement des valves cardiaques. Les valves sont les structures empêchant le sang de refluer vers les cavités cardiaques. L’endocardite fragilise le tissu et génère des blessures. Un peu comme une coupure sur la peau provoque la formation d’une croûte, une blessure à l’endocarde peut provoquer la formation d’un caillot de sang et de tissu cicatricielle qui vont ensuite gêner le fonctionnement du cœur, et en particulier des valvules.

On distingue deux type d’endocardite : l’endocardite non infectieuse liée à certaines maladies et, la plus fréquente, l’endocardite infectieuse, qui contrairement à son nom n’est pas contagieuse mais correspond à une infection de l’endocarde par un germe pathogène.

L’endocardite infectieuse touche préférentiellement des patients déjà atteints de pathologie cardiaque ou porteurs de prothèse valvulaire. Le germe infectieux pénètre dans le sang de diverses manières, comme une chirurgie (intervention dentaire incluse), une plaie infectée de la peau, la mise en place de prothèses valvulaires ou d’un dispositif d’accès vasculaire implanté chirurgicalement…Il atteint ensuite le cœur par le sang (bactériémie) et a tendance à se concentrer autour des valves cardiaque.

L’endocardite peut commencer progressivement, sur un certain nombre de mois (endocardite infectieuse subaiguë) avec des symptômes non caractéristiques de type fatigue, manque d’appétit, perte de poids, faiblesse… Si la maladie n’est pas traitée et qu’elle progresse, d’autres symptômes peuvent apparaître. En d’autres temps, l’infection peut progresser très vite et est alors désignée sous le nom d’endocardite aiguë : essoufflements, battements de cœur rapides et irréguliers… septicémie (choc de l’organisme provoqué par une infection générale).