Cardiologie / ECG / Holter

medical5La Cardiologie concerne les maladies du cœur et des vaisseaux (artères et veines), parmi lesquelles on peut citer l’hypertension artérielle, les affections coronariennes (angor, infarctus), l’insuffisance cardiaque, les troubles du rythme cardiaque, les accidents vasculaires cérébraux, l’artérite des membres inférieurs, les anévrysmes artériels, les phlébites parfois compliquées d’embolie pulmonaire, l’atteinte des valves cardiaques, les péricardites, les malformations cardiaques congénitales, etc…

Les symptômes ressentis par le patient peuvent être très variés : douleurs thoraciques, essoufflement, maux de tête, palpitations, troubles de l’équilibre, pertes de connaissance, douleurs des membres inférieurs, etc…

A noter que le patient est parfois asymptomatique, c’est-à-dire ne ressent aucun trouble, et qu’il peut cependant avoir une anomalie, par exemple une tension élevée, d’où l’intérêt de consulter son médecin régulièrement.

Le Cardiologue dispose actuellement de nombreux moyens pour établir un diagnostic précis : outre l’examen clinique qui a toujours sa place (interrogatoire du patient, auscultation, prise du pouls et de la tension, etc…), divers examens complémentaires peuvent être pratiqués : électrocardiogramme (ECG), Echographie Cardiaque, Echo-Doppler artériel et veineux, Holter tensionnel et rythmique, Radio thoracique, Scanner, IRM, épreuve d’effort, Scintigraphie, Coronarographie, examens biologiques, etc…

Lorsque le diagnostic est établi, le Cardiologue peut alors prescrire au patient un traitement personnalisé, comprenant souvent des conseils hygiéno-diététiques (activité physique régulière, régime hypocalorique, évitant l’excès de sel, de graisses animales et de sucres, arrêt du tabagisme…) et un traitement médicamenteux.

Une surveillance régulière est ensuite nécessaire pour apprécier l’efficacité du traitement et l’amélioration de l’état du patient.

Naturellement, chaque fois que possible, on essaiera d’agir de manière préventive, lors d’examens systématiques, avant même l’apparition d’une atteinte cardiovasculaire, en corrigeant les éventuels facteurs de risque cardiovasculaire du patient (hypertension artérielle, hypercholestérolémie, diabète, surpoids, tabagisme, etc…).