L’asthme

L’ asthme touche 7% des adultes et est responsable de 60 000 hospitalisations, 8 millions de journées d’arrêt de travail et 2 000 décès par an.

L’asthme est une maladie chronique touchant les enfants et les adultes se manifestant le plus souvent par des crises entrecoupées de périodes où la respiration est irrégulière. L’asthme est une maladie caractérisée par une inflammation plus ou moins grave des voies respiratoires. L’asthme est souvent associé à des allergies respiratoires (pollens, acariens, allergie aux poils de chat, etc.).

Une crise d’asthme commence souvent par une toux sèche, suivie d’une difficulté à respirer (sensation d’oppression dans la poitrine), qui provoque une respiration sifflante clairement audible. Elle s’accompagne habituellement d’expectorations de mucus (toux et crachats).

Les crises sont précédées dans la grande majorité des cas par des signes annonciateurs. Apprendre à reconnaître ces signes permet d’agir à temps pour réduire la gravité des crises. Sans prise en charge, on peut mourir d’une crise d’asthme.

Sans traitement, l’asthme peut induire une gêne respiratoire permanente avec des répercussions importantes sur la vie quotidienne.

Avec les traitements, une personne asthmatique peut vivre tout à fait normalement… à condition d’être très observant. En fonction de la gravité de l’asthme, le médecin associe un traitement de fond au traitement de la crise. L’objectif est que le traitement de fond soit bien dosé afin de supprimer ou de réduire le nombre de crise.

Le traitement permet de lutter contre les deux phénomènes responsables du rétrécissement de la taille des bronches et des bronchioles : l’occupation de la lumière par la muqueuse enflammée et ses sécrétions (mucus épais) ; et par la contraction des muscles autour des bronches (appelée bronchospasme ou bronchoconstriction).