La toxidermie

La toxidermie est un trouble cutané (affectant la peau) ou muqueux (affectant les muqueuses) provoqué par l’administration d’un médicament.

Remarque : la toxidermie peut aussi concerner les phanères (ongles, cheveux et poils).

Cette maladie de peau représente à elle seule environ 20 % des hospitalisations pour effets indésirables suite à la prise de médicaments. Les personnes âgées sont les plus touchées et notamment les femmes.

 

Médicaments fréquemment à l’origine des toxidermies

Les médicaments les plus souvent mis en cause sont :

  • les antibiotiques,
  • les sulfamides (qui permettent de lutter contre les infections et qui sont diurétiques),
  • les produits anesthésiants,
  • les produits de contraste à base d’iode (avant des examens d’imagerie médicale).

Il est plus rare que des benzodiazépines, des opiacés, des bêtabloquant, la codéine, des antihistaminiques ou encore des contraceptifs oraux soient à l’origine de toxidermie.

 

Symptômes de la toxidermie

La toxidermie peut se traduire par diverses réactions allergiques dont, entre autres :

  • de l’urticaire,
  • une rougeur généralisée ou localisée de la peau,
  • une acné,
  • l’apparition de cloques,
  • un purpura (rougeurs hémorragiques),
  • une sensation de malaise,
  • un œdème de Quincke (gonflement du visage),
  • un choc anaphylactique (défaillance circulatoire due à une chute de tension),
  • un lupus érythémateux,
  • des troubles de la pigmentation de la  peau.

Remarque : certains cas sévères peuvent se révéler mortels s’ils ne sont pas rapidement traités.