L’extraction d’une dent

Pourquoi extraire une dent ?

L’extraction d’une dent peut être multifactorielle. Il s’agit parfois d’une opération nécessaire suite à une carie, non traitée ou mal traitée, qui a affecté la structure même de la dent et ne permet pas de la conserver. Il peut également s’agir de la résultante d’un choc ou d’un accident qui aurait entraîné une altération trop importante de la dent ou enfin cela peut concerner une dent dite « incluse », qui n’a donc pas encore percé la gencive.

 

Comment distinguer les différentes techniques d’extraction dentaire ?

L’extraction dentaire est dite simple ou qualifiée d’exodontie lorsque les dents extraites ne présentent pas d’anomalies ou de dommages trop importants de forme et de structure. Ce type d’extraction dentaire ne présente généralement aucune complication, elle est réalisée de façon assez simple par le dentiste.

L’extraction dentaire chirurgicale est également appelée odontectomie. Il s’agit dans ce cas d’une extraction d’une dent complètement détruite ou très endommagée, par une carie ou un accident, etc. Il peut également s’agir d’une extraction de dent plus difficilement accessible ou dont la forme présente une anomalie (une courbe par exemple).

L’extraction dentaire peut également concerner l’extraction de dents saines qui ne présentent pas d’anomalies lorsque la mâchoire ne dispose pas d’assez de place pour les accueillir. C’est souvent le cas par exemple des dents de sagesse.

 

Comment se déroule l’extraction d’une dent ?

L’extraction dentaire se déroule en plusieurs étapes.

Dans un premier temps, le praticien va préparer son champ opératoire, qui consiste à l’aseptisation du cabinet et la stérilisation des instruments utilisés par le dentiste. Il sera également important que le patient ait une bouche désinfectée.

Le praticien procédera ensuite à l’anesthésie de son patient. Si l’anesthésie est locale, il s’agira d’endormir seulement le nerf de la dent qui va être extraite.

Les étapes suivantes, nécessaires à l’extraction dentaire, sont :

–       La syndesmotomie, qui consiste à séparer la dent de toutes ses attaches épithéliales ;

–       Suivie d’une subluxation, qui est la pose d’un élévateur afin de provoquer le mouvement de la dent, de son implantation dans l’os ;

–       Et enfin, une luxation et avulsion qui va être l’action, en elle-même d’arracher la dent.

Le dentiste devra parfois également réaliser une suture pour permettre une meilleure cicatrisation qui est généralement comprise entre 2 et 3 semaines.

 

L’extraction dentaire peut-elle être responsable de complications ?

L’extraction dentaire n’est pas anodine, elle peut entraîner un traumatisme, qui aura de multiples conséquences :

–       Des saignements, qui peuvent être stoppés en mordant un coton stérile jusqu’à la fin des écoulements ;

–       Une douleur temporaire, le dentiste prescrit généralement des analgésiques pour calmer la douleur du patient ;

–       Des gonflements de façon temporaire ;

–       Des hématomes de façon temporaire ;

–       Une alvéolite, il s’agit de l’endommagement de l’os alvéolaire (où est implantée la dent), ce type de dommage peut être causé par l’extraction dentaire. Cette condition est généralement temporaire, mais nécessite un suivi médical ;

–       Une paresthésie temporaire ou permanente, c’est une perte de sensibilité de la langue ou des dents inférieures. Il s’agit d’une conséquence directe de l’atteinte d’un nerf lors de l’extraction dentaire.

 

Quelle est la prochaine étape après l’extraction d’une dent ?

Directement après l’extraction dentaire, il est fortement déconseillé de cracher ou de se rincer la bouche, mais également de fumer ou consommer des aliments et boissons chaudes. Il ne faut surtout pas toucher au caillot qui s’est formé dans la cavité laissée par la dent extraite. En effet, ce caillot participe de la guérison et cicatrisation du patient.

Il est par ailleurs recommandé de consommer boissons froides et aliments mous ou liquides.

Il est également important de conserver une bonne hygiène dentaire pour ne pas permettre à la plaque dentaire de se développer en particulier à proximité de l’endroit où la dent vient d’être extraite.

Enfin, dans le cadre du traitement prévu avec votre praticien, il est possible de considérer l’implant ou encore le bridge, etc. Il s’agira de déterminer avec votre dentiste la meilleure solution qui s’offre à vous.