Le plombage

Le « plombage » est improprement appelé de cette manière car il ne contient pas de plomb. En dentisterie, on parlera d’avantage d’amalgames dentaires ou de produits d’obturation. Ils désignent les matériaux existants pour obturer les cavités formées lorsque le chirurgien a supprimé les tissus dentaires abîmés par les caries.

 

Par quoi sont formés les produits d’obturation ?

 

D’une manière schématique, il existe deux types différents de produits : ceux qui sont métalliques, les amalgames, et ceux qui imitent la couleur de la dent.

Les amalgames sont constitués par des métaux.

L’amalgame le plus répandu est l’amalgame d’argent. Il existe depuis plus de 150 ans et est constitué de mercure mais aussi d’une poudre d’alliage faite d’argent, de cuivre, d’étain et d’un peu de zinc. En raison de sa teneur en mercure et des questions qu’elle suscite, ils sont moins populaires qu’avant. Néanmoins, les nouveaux amalgames d’argent ont des teneurs moins élevées en mercure que les anciens. L’amalgame peut également être en or.

Les plombages dits invisibles sont faits de composites, de porcelaine ou encore de verres ionomères. Les composites sont sous forme de pâtes constituée par des particules de quartz, de silice et de zirconium.

 

Quels sont leurs différents avantages ? Inconvénients ?

 

L’amalgame d’argent est un excellent produit d’obturation car il est solide, durable (10 à 15 ans) et que c’est le produit d’obturation le moins cher. En revanche, il est peu esthétique car l’argent devient gris et demande au dentiste de détruire plus de matière dentaire pour qu’il tienne en place. L’amalgame en or est celui qui dure le plus longtemps mais il est très coûteux. C’est également le cas pour la porcelaine qui est durable mais presque autant coûteuse que l’or.

Les produits faits de composites, eux, sont privilégiés pour leur côté esthétique car leur couleur peut être semblable à celle de la dent et la restauration de la dent, invisible. De plus, ils permettent au dentiste de retirer moins de tissus dentaires et ne contiennent pas de mercure. En revanche, ils s’usent plus rapidement que les amalgames donc doivent être remplacés plus fréquemment, sont moins étanches, plus chers et n’ont pas de pouvoir anti-cariogène.

Enfin, les verres ionomères ont une durée de vie de moins de 5 ans mais ont l’avantage de libérer du fluor ce qui protège la dent contre toute nouvelle récidive de caries.

 

Comment le chirurgien-dentiste procède t-il ?

 

Le chirurgien-dentiste commence par retirer la carie par fraisage ou laser après avoir placé le patient sous anesthésie locale. La dent est ensuite nettoyée de toute éventuelle bactérie puis obturée avec le matériau préalablement choisi par le patient. Quand l’obturation est bien en place, un polissage final est réalisé.

 

Le plombage a t-il besoin d’être révisé ?

 

En principe non, mais prenez l’habitude de faire contrôler vos plombages an même temps que votre état dentaire général une fois par an. Votre dentiste vérifiera que ceux-ci ne sont pas fissurés ou qu’il n’y a pas de nouvelles caries formées.