Les poussées dentaires du nourrisson

Les dents de lait poussent à partir du sixième mois et occasionnent chez le nourrisson des agacements voire des douleurs. Pour soulager votre enfant, il existe des solutions.

Si les enfants de trois ans possèdent tous leurs dents de lait, la naissance de cette dentition ne s’effectue pas sans mal. En effet, les poussées dentaires se produisent dès le sixième mois et durent jusqu’à l’apparition de la dernière dent de lait, vers le trentième mois. En tout vingt dents temporaires vont ainsi naître, occasionnant bien des désagréments à l’enfant. Car chacune de ces dents temporaires, avant d’apparaître, a été formée dans l’os de la mâchoire, puis, en est sortie progressivement, et enfin, a traversé la gencive. Un trajet qui ne se fait pas toujours sans mal.

 

Les signes des poussées

Chaque nourrisson réagit différemment aux poussées dentaires. Agacements, pleurs, hyper salivation, sommeil perturbé, agitation, baisse de l’appétit, légère fièvre… peuvent accompagner l’enfant, en fonction de sa sensibilité. Les poussées dentaires sont généralement le premier contact du nourrisson avec la sensation douloureuse. C’est surtout le percement de la gencive par la dent de lait qui occasionne un agacement, une irritation, voire une douleur lancinante. Lorsque la dent temporaire apparaît et s’installe bien à sa place dans la gencive, les douleurs disparaissent.

 

Des solutions adaptées

En attendant que la dent s’installe définitivement, le nourrisson peut souffrir pendant plusieurs jours ou semaines, selon les cas. Il est possible de l’aider, en le soulageant avec différentes techniques.

– Le massage gingival : A l’aide d’un baume, d’un gel, ou d’une crème, vous pouvez masser délicatement la gencive douloureuse du nourrisson. Veillez à utiliser votre doigt, parfaitement propre, et sans ongle long pour ne pas le blesser. Certains produits contiennent un anesthésique local, et demandent un massage quotidien, d’autres plusieurs massages par jour. Les formules naturelles sans goût trop prononcé sont recommandées. Le dentiste, le médecin, ou le pharmacien pourra vous conseiller et vous proposer différentes marques et formules.

– L’anneau de dentition : Cet anneau à mastiquer ou mâchouiller est constitué d’une matière souple. De différentes formes, l’anneau de dentition est utilisé pour calmer la douleur du nourrisson. Naturellement, l’enfant le mâche et soulage les agacements dentaires. Certains anneaux peuvent être réfrigérés, apaisant immédiatement les douleurs grâce à l’action du froid sur la sensibilité dentaire.

 

D’autres méthodes existent pour soulager le nourrisson, comme les médicaments homéopathiques ou allopathiques. Votre dentiste, votre médecin, ou votre pharmacien saura vous conseiller et vous indiquer le traitement le mieux adapté.

Enfin, pensez également aux massages. Avec des crèmes ou des huiles spécialement conçues, ils vous permettront de communiquer encore plus avec votre nourrisson, de partager un joyeux moment complice. Et pendant ce temps, bébé ne pensera plus à ces maux de dents !