Age et fréquence des visites chez le dentiste

À quel âge l’enfant doit-il avoir sa première visite chez le dentiste ?

Les dentistes insistent généralement sur la nécessité de faire attention à l’hygiène dentaire des enfants dès leur première dent. Ainsi, il est important de nettoyer ces premières dents avec une compresse imbibée d’eau. Ils insistent également sur un deuxième point, le fait de ne pas donner à son enfant un biberon en permanence avec un contenu sucré, en effet, cela favorise les caries.

La première visite aura lieu au cours de la 3e année de l’enfant.

Cette première visite a pour objectif de familiariser l‘enfant avec le praticien et son environnement. Il est donc primordial que ce rendez-vous se déroule au mieux. L’absence de caries est donc un premier pas pour que le rendez-vous soit perçu positivement par l’enfant.

Le dentiste pourra également vérifier :

–          Que les dents ont poussé sans problème

–          Que l’hygiène dentaire est bonne

–          Il pourra conseiller les parents et faire des recommandations sur l’hygiène, le brossage de dents, l’alimentation, etc.

Lors de cette étape, seules les dents de lait sont présentes, elles nécessitent autant de soins que les dents définitives.

À partir de ce rendez-vous, la consultation chez le dentiste devra être faite chaque année, il s’agit de la visite de contrôle.

 

Qu’est-ce que la visite de contrôle ?

Son objectif est de prévenir ou guérir les maladies bucco-dentaires. Il comprend plusieurs soins dentaires dits conservateurs : les scellements des sillons et le détartrage. En plus d’examiner la dentition du patient, le dentiste prend également le temps de vérifier ses gencives.

En cas de problèmes, cela pourra être l’occasion pour le praticien de traiter une ou plusieurs caries, de dévitaliser une dent.

Le dentiste va également en profiter pour conseiller ses patients et leur rappeler les essentiels de l’hygiène dentaire.

Cette fréquence est fixée pour l’ensemble de la population, cependant, en fonction de l’âge du patient, ses antécédents familiaux et les différents facteurs de risque que le praticien aura repérés, le dentiste pourra conseiller une fréquence plus adaptée.

 

Quelles sont les consultations et étapes très importantes chez le dentiste ?

À l’âge de six ans, la première prémolaire définitive va pousser. Cette dent a la particularité de comporter à sa surface de nombreux sillons, susceptibles de favoriser la prolifération de bactéries et donc le développement de caries. Les dentistes sont aujourd’hui susceptibles de vous proposer le recouvrement de ces sillons par une fine couche transparente qui permet de réduire de 80 % les départs de caries à cet endroit précis.

Cette intervention est remboursée par la sécurité sociale, elle peut s’avérer utile, même si elle ne remplace pas une hygiène irréprochable.

Puis à l’âge de 9 ans, il sera possible au dentiste de faire un point sur le placement dentaire de l’enfant, même si sa dentition est mixte (présence de dents de lait et de dents définitives). Il ne sera pas immédiatement possible cependant de faire de l’orthodontie. Le dentiste a également un rôle clé dans la mesure où il lui est possible de détecter des conséquences de problèmes liés à une mauvaise respiration tels qu’un mauvais développement du menton, mauvais placement de la langue, etc.

À l’adolescence, le suivi dentaire va comporter plusieurs dimensions :

–          L’orthodontie si nécessaire. Il est possible de commencer un traitement dès 10/11 ans, le dentiste de l’enfant sera à même de déterminer si l’adolescent nécessite d’aller voir un orthodontiste. Pour une efficience de ce type de traitement et un meilleur remboursement par la sécurité sociale, il est important de le faire avant 16 ans.

–          Les annuelles chez le dentiste.

Il reste des étapes où la visite chez le dentiste est très importante. Ainsi, à 12 ans lorsque la deuxième prémolaire pousse, le dentiste sera à même de réaliser la même intervention de « scellement » des sillons que pour la première prémolaire.

Ensuite, autour de 15 ans, l’enfant a l’ensemble de sa dentition définitive, mis à part les dents de sagesse.

Enfin, à 18 ans, les principales recommandations du praticien vont être orientées vers l’hygiène dentaire, mais également, le praticien va alerter sur la survenue prochaine des dents de sagesse. Ces dernières poussent généralement entre 18 et 21 ans, le dentiste devra prendre la décision de les conserver ou non en fonction de la place dans la bouche.

Pour les adultes, les visites s’échelonnent tous les ans. En cas de détection d’un problème spécifique, il faudra également consulter sans tarder.