Le grincement des dents ou bruxisme

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Le bruxisme est caractérisé par des contractions involontaires et inconscientes des muscles masticateurs à d’autres moments que lors de leurs fonctions physiologiques telles que la mastication ou la déglutition. Ces contractions peuvent survenir lorsque le sujet est éveillé tout comme lorsqu’il est endormi. C’est leur persistance et leur répétition qui font que les contractions deviennent pathogènes. Le bruxisme est à différencier du simple serrement de dents à l’éveil qui concerne près de 20 % de la population mais qui n’est pas pathologique.

 

Comment le bruxisme s’exprime t-il ?

En une nuit, les malades peuvent frotter leurs dents pendant 6 à 8 minutes. Le contact répété et excessif des dents entre elles va entraîner à la longue :

– De l’usure des dents pouvant aller jusqu’à leur fracture.

– Des craquements des mâchoires.

– Des problèmes parodontaux avec un déchaussement des dents.

– Des douleurs et des raideurs au niveau de la mâchoire et pouvant descendre jusqu’au niveau vertébral.

– Une difficulté ou un blocage à l’ouverture de la bouche ou à sa fermeture qui peuvent être également douloureux.

– Une sensibilité dentaire matinale.

– Des douleurs qui peuvent irradier dans tout le visage.

– D’importants maux de tête, des migraines associés à de la fatigue, notamment au réveil qui peuvent être expliqués, en partie, par des troubles de la convergence visuelle.

– Des maux d’oreilles.

Dans le cas de formes sévères, avec abrasion importante des dents, on parlera de brycose.

 

Par quoi est causé le bruxisme ?

Les causes du bruxisme ne sont pas encore clairement établies. Néanmoins, il semblerait que certains facteurs facilitent son apparition tels que :

– Le stress : Les patients atteints de bruxisme seraient particulièrement nerveux ou hyperactifs. C’est la cause la plus fréquente à l’apparition de bruxisme.

– La position adoptée pendant le sommeil. Les patients atteints de bruxisme dormiraient pour la plupart sur le dos ce qui provoque un recul de la mâchoire et de la langue diminuant l’oxygénation et accentuant le phénomène de bruxisme.

– Les périodes d’éveil au cours du sommeil. Chez les patients atteints de bruxisme, les périodes d’éveil pendant les phases de sommeil léger seraient plus actives. Ainsi, l’activité masticatoire normale se manifesterait, chez eux, de manière plus intensive.

 

Comment le bruxisme se traite t-il ?

Le bruxisme étant la plupart du temps le résultat d’une manifestation involontaire liée au stress, il est très difficile de le traiter. Les traitements s’attachent donc d’avantage à en pallier les effets. Votre chirurgien-dentiste pourra par exemple vous proposer le port nocturne d’une gouttière en plastique qui permettra de limiter les frottements involontaires des dents entre elles et ainsi de préserver les dents, de relâcher les muscles de la mâchoire et de soulager les articulations. Enfin, toutes les méthodes visant à combattre le stress telles que la sophrologie ou la relaxation ont fait leur preuve dans la prise en charge du bruxisme.