La kinésiologie dentaire

En 1964, le Docteur Georges Googheat présente au monde de la santé son nouveau concept : la kinésiologie, basée sur la science des mouvements et le déséquilibre musculaire.

Il s’aperçoit que ce déséquilibre donne une idée de l’état interne d’une personne.

En soins dentaires, les personnes qui sont le plus touchées par un déséquilibre musculaire sont celles qui souffrent d’un SADAM : Syndrome d’Algo-dysfonctionnement de l’Appareil Masticateur.

Il a été prouvé que les patients qui doivent supporter cette malocclusion ont une moins bonne santé.

 

La kinésiologie et le dentiste

Elle offre au dentiste un regard nouveau dans la mobilité de la structure du corps comme celle des muscles de la mâchoire et de la langue.

Ainsi les médecins du Centre Médical Auber possèdent une nouvelle technique qui leur permet d’évaluer le déséquilibre occlusal.

Lorsque le spasme musculaire a bien été identifié, la kinésiologie offre toute une gamme de soins chiropratiques et apporte au chirurgien dentiste un outil clinique supplémentaire.

Grâce à cette nouvelle connaissance, les dentistes peuvent améliorer la musculature de la mâchoire contrariée par le SADAM.

Ils possèdent une méthode fiable et peuvent mesurer fréquemment  les progrès de l’ajustement occlusal.

La kinésiologie et la surveillance de l’équilibre musculaire aident beaucoup dans le contrôle des progrès.

 

Un nouveau concept efficace

 De nombreux tests sont réalisés, la douleur du patient est évaluée sous un angle différent.

Ainsi le déséquilibre musculaire va être mis en évidence et il est plus facile de faire des choix adaptés le rétablir.