Le blanchiment des dents

Avec le temps la couleur des dents change. Naturellement de teinte ivoire, elles peuvent se foncer, devenir jaunes, se tacher. Pour y remédier, il existe de nombreuses solutions…

Si les dents sont de couleur ivoire au naturel, les années passant elles foncent. La faute à l’alimentation, les habitudes, et certains traitements médicamenteux. La nourriture sucrée, le café, le thé, mais aussi la cigarette fragilisent les dents et les tachent. Plus l’émail de la dent est poreux, plus la dent risque de jaunir, car elle est insuffisamment protégée.

 

De la couleur naturelle à la blancheur

 

La couleur des dents et leur apparente blancheur sont souvent relatives. Notre pigmentation de peau, la teinte de nos lèvres et de nos gencives, contrastent plus ou moins la couleur de nos dents. Ainsi, les personnes à la peau mate, qui se maquillent avec des couleurs plutôt sombres ou utilisent des fonds de teint foncés, arboreront des sourires apparemment plus blancs.

Mais à l’inverse, le poids des années marque aussi les dents. Le dépôt de tartre, la dévitalisation d’une dent après un traitement de carie, le café, le thé, les sodas, le vin rouge, le tabac, et des traitements médicamenteux, foncent et tachent les dents.

Or, dans nos sociétés où l’apparence compte de plus en plus, le sourire éclatant est associé à des qualités de présentation. C’est pourquoi, de plus en plus de personnes font appel à des techniques de blanchiment des dents.

 

Des techniques variées

 

Blanchir ses dents est devenu de plus en plus facile grâce à de nombreuses techniques. Certaines peuvent s’utiliser simplement chez soi, d’autres font appel au cabinet dentaire.

 

– Le blanchiment chez soi : Il s’agit de produits de blanchiment de surface, constitués de composés abrasifs, qui font disparaître mécaniquement les taches foncées des dents. Leur effet est souvent limité.

– Le blanchiment en cabinet dentaire: Le blanchiment est effectué en utilisant un produit à base de peroxyde d’hydrogène ou eau oxygénée, qui modifie en profondeur la couleur de la dent, garantissant un effet à plus long terme. Le praticien adaptant la technique en fonction des dents et de l’effet souhaité, il peut également proposer d’autres méthodes de blanchiment.

 

Enfin, les techniques de blanchiment sont à employer en fonction du type de dent. Par exemple, pour une dent dévitalisée qui a perdu sa blancheur, le dentiste proposera une technique de coloration spécifique. Il est possible aussi, selon les cas, d’appliquer une solution blanchissante qui s’active en fonction de la lumière, ou d’utiliser une gouttière contenant un produit blanchissant à porter jusqu’à l’obtention de la blancheur souhaitée.

 

 

Prévenir l’apparition des tâches

 

Dans le domaine dentaire comme pour la santé, la prévention est à privilégier. Ainsi, il est utile de connaître les aliments qui contribuent à assombrir la couleur des dents, afin de les éviter. Toutes les boissons colorées tachent les dents : café, thé, boisson au cola, vin rouge riche en tanin, jus de fruits rouges (raisin, etc.).

Les aliments solides comme la betterave rouge, les cerises, les myrtilles, les mûres, les grenades, la réglisse, le curcuma, foncent également la couleur des dents.

Pour prévenir l’apparition des taches sur les dents, une bonne hygiène est recommandée, comme un brossage régulier des dents. Il existe des dentifrices spéciaux dents blanches, et des chewing-gums également.