Colique néphrétique

CC N°4 : MEDECINE- Colique néphrétique

uc-2

Retour

Mme B., femme 35 ans se présente au Centre AUBER  pour des douleurs des  lombaires gauches  irradiant vers  la région vers le pli inguinal du même coté, ces douleurs sont  non soulagées par le paracétamol.

A son arrivée : EVA entre 5 et 8. La TA 145/105, pouls 95/mn, température 37.1,

La BU montre une absence de leucocyte, du sang +++ en faveur d’une colique néphrétique gauche.

Apres l’accueil et réalisation du dossier administratif et devant le syndrome douloureux, Mme B. est installée immédiatement en box d’examen.

Aux vues des constantes initiales et sur prescription du médecin, mise en place en urgence d’un traitement antalgique :

  • Pose d’une perfusion (VVP)
  • Bi- profénid 1 Ampoule  (Antalgique de palier  2)
  • Spasfon  2 ampoules

Dans le même temps, un bilan sanguin est prélevé:

NFS, IONO, UREE, CREAT, CRP.

Lors de l’examen réalisé par le médecin, il existe une sensibilité de la fosse lombaire gauche à la pression et à l’ébranlement.

Apres l’amélioration sur le plan de la douleur, réalisation d’examens complémentaires radiologique et biologique.

  1. ASP
  2. Echographie rénale et des voies urinaires
  3. Un bilan de débrouillage

Résultats :

ASP : pas de lithiase mise en évidence, pas de NHA
Échographie : pas d’obstacle, dilatation  des cavités pyelo-calicielles gauche

Sur le bilan biologique : il n’existe pas d’anomalie

Diagnostic : Premier épisode de colique néphrétique gauche

Conduite à tenir :

  1. Traitement Antalgique :
    • Bi- profenid 1 Ampoule
    • Spasfon  2 ampoules
  2. Restriction hydrique durant la durée de la douleur
  3. Tamisage des urines
  4. Consultation  avec un urologue pour bilan

Le patient sort du service avec son ordonnance, des conseils de surveillance, son  résumé de passage, un arrêt de travail de 5 jours et un RDV avec un urologue

Durée de prise en charge : 1H00